Ici, tout est permis. Autant entre les murs de l'école, qu'à l'extérieur !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Katheleen Ikeda

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Ven 7 Jan - 2:04

    Une poubelle s'étala au sol en se vidant de tous ses déchets. Un chat, satisfait du résultat vient à celle-ci pour gratter l'intérieur et trouver quelque chose de potable à manger. Le bruit réveilla une jeune fille coincé entre quelques boites, couverte d'une veste qu'elle avait réussit à trouver en cherchant dans des sacs pour les enfants pauvres. C'était la seule chose qu'elle avait réussi à prendre avant de se faire frapper d'un sac à main par une vieille femme. Bref. Ses yeux verrons s'ouvrirent difficilement lorsqu'elle bougea, le chat prit peur , feula et recula pour se plaquer contre la poubelle, se l'appropriant d'une patte. Katheleen passa une main dans ses cheveux salis par le jour et la nuit et se leva. Ses os se plaignirent et reprit forme avant qu'elle ne se penche et agrippe le chat. Il se débattit et griffa la joue de la demoiselle avant que dans un cri de surprise et de douleur, échappa l'animal au sol. Le félin partie en courant la laissant seule. Ses doigts noircit se glissa contre sa joue et regarda ce qui semblait être du sang. Il serait temps de prendre une douche et c'est ce qu'elle tentera de faire.

    Elle était vêtue d'une chemise noire déchirée laissant entre-voir un peu de sa poitrine et de son tatouage et d'un petit short de la même couleur. La neige ne tombait plus depuis de nombreuses semaines et le temps chaud prenait le dessus. Elle n'était donc pas si dérangé de son habit pour les températures de journée. C'était une tout autre histoire pour la nuit. Elle sortie discrètement de la ruelle qu'elle habite depuis deux mois déjà. En entrant par infraction chez des inconnus, elle avait réussit à se laver et se nourrir convenablement. Leelee espérait simplement que ça fonctionnera aussi en ce mercredi après-midi. Longeant les murs, elle regardait tout ce qui l'entourait. Surtout les maisons. Une famille qui semblait complète sortie de l'une d'elle et la jeune femme s'arrêta aussitôt les laissant partir. Quand la voiture démarra et quitta les lieux elle courut vers la porte, regarda à gauche puis à droite et débarra habilement la porte. Katheleen fut surprise en remarquant qu'elle était déjà ouverte, mais entra tout de même. Ses pas la guidèrent du mieux qu'elle pouvait vers la salle de bain lorsqu'elle fit face à un jeune homme d'au moins 10 ans plus vieux qu'elle. Il fut surpris sur le coup et agrippa son portable menaçant la fille d'appeler la police.

    Elle dut partir et obligatoirement. Elle n'était pas de taille de combattre avec lui. De toute manière, elle ne fait pas de mal aux autres. Ses pieds dénudés évitaient les petites surfaces de neige pour la guider encore dans l'environ des demeures. C'était la seule chose qu'elle trouvait à faire, entré par infraction chez des inconnus. Le sang coulait faiblement de sa joue. Le chat n'y avait pas été de main morte. Kathe leva le menton vers le ciel pour regarder le temps. Plutôt doux, quoi que nuageux. Son attention porté ailleurs, elle se prit les pieds dans une craque du trottoir et s'étala au sol. Ses réflexes lui permirent de mettre ses mains en premier. Du coup, elle s'écorcha violemment les genoux et les paumes de la main. La demoiselle soupira de douleur et s'assoit sur le trottoir où peut de passant décidèrent de marcher, évitant cette fille. Elle, ne s'occupait plus de rien. Elle tenta simplement de retirer les petits bouts de roches et de saletés de ses mains et ses genoux, parlant tout bas pour se calmer.

8< - - - - - - - - - - - - - - - - -
J'ai fait ça pour toi, pour te comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Mathias Hurlenfer

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 05/01/2011
Localisation : à l'hopital ou au bar...

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Ven 7 Jan - 21:13

Encore une soirée qui passait comme toute les autres. Assis au comptoir d'un bar miteux, Mathias, le regard dans le vague vidait son énième verre de bière de cette monotone nuit... Alors que les dernières goutes de son verre vinrent inondées sa gorge et qu'il reposa son verre sur le meuble de bois un groupe d'amis à lui entra dans l'établissement et vinrent le salué. Ainsi la soirée débutait encore une fois identique à celle de la veille... Alors que les verres s'enfilaient les un après les autres dans le gosier de ces jeunes assoiffés, que les heures de la soirée passaient comme les page du livre de la vie, il fut bientôt temps pour les jeunes gens de quitter l'endroit et d'aller prendre l'air... Marchant, titubant dans les rues une autre bandes d'amis eux aussi un peu ivre les bousculèrent, et échauffé par les litre de liqueur ingurgité, Mathias répondis aussitôt, en ce retournant vers eux et en s'avança d'un pas rapide alors qu'il retourna le premier et lui enfonça son poing droit en plein visage, envoyant le type geindre au sol alors que deux dents ensanglanté rebondissaient sur le sol. La bande releva le gars et l'emmenèrent un peu plus loin alors que les amis de Mathias vinrent prêt de lui, au cas où il y aurait un retour de la part du gars d'en face ou de l'un de ses acolytes. Ça ne manqua pas puisqu'un des gars s'approcha d'eux en criant. Le grand roux s'avança d'un pas décider et alors que ses amis l'encourageait à l'envoyer manger le bitume comme le précédent.

Le combat n'avait pas duré longtemps puisqu'après un coup de genoux à l'estomac Mathias c'était contenter de l'achever en lui mettant un coup à la tempe, le faisant ce renverser. Peu après, les amis avaient reprit leur route dans les rues et une fois arriver à l'embranchement qui les sépareraient, Mathias partit d'un côté et ses amis de l'autre pour rentrer chez lui. Marchant lentement dans les rues, serpentant dans les ruelles il entendit des cris dans une maison et une fois dans la rues prêt de chez lui, il vit une jeune femme assise sur le trottoir, et si les autres l'évitaient ce ne serait pas son cas... Cette fille lui rappelait quelqu'un et lors d'un moment où elle tourna légèrement la tête, un frisson lui parcouru l'échine... Cette fille... S'il ce fiait à ce qu'il avait comme souvenir... Oui... Il s'avança un peu plus jusqu'à être à quelques mètres d'elle et après l'avoir observer, il lâcha, d'une voix surprise


« Katthe... C'est toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Katheleen Ikeda

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Sam 8 Jan - 4:02

    Elle n'écoutait pas le bruit des feuilles, des véhicules. Le bruits que les passants faisaient lorsqu'ils tentaient de parler tout bas, indigné par l'allure que la jeune fille avait. Si ce n'est qu'elle n'a absolument aucune équimose aux endroits voyants, on aurait dit l'allure d'une femme battue. Des mèches longues autant que courtes lui tombaient contre le visage. Parfois elle se disait qu'elle couperait ses cheveux complètement court, mais elle oubliait. Une fois les saletés retirés de ses globules rouges, elle se frotta les mains contre ses vêtements en serrant les mains sous la douleur. Son corps commença à se balancer d'avant en arrière. Comparé à un bercement, sans les bras d'une personne l'entourait. Elle plaquait des mains nerveuses contre ses tempes en tortillant quelques mèches de cheveux maladroitement de ses doigts. Au final, elle entendit une voix près, trop près. Sans être comme un murmure à ses oreilles. Ses mains se posèrent contre ses cuisses alors que Katheleen arrêta lentement de se balancer. Peut-être qu'il y avait quelqu'un d'autre qui portait le même surnom qu'elle ? C'est possible ? Peut-être que cet homme vers qui elle tournait un regard regardait une femme plus loin. Tournant la tête en direction inverse, elle ne vit personne, puis replaça sa tête droite en penchant rapidement son front vers ses genoux.

    " Qui vous êtes, vous ?"

    Sincèrement, elle n'avait même pas prit la peine de le regarder. Un simple coup d'oeil du coin puis un nouveau mouvement de la tête, ce qui l'avait empêcher de détaillé à qui appartenait cette voix. Cette voix qui l'avait calmé d'un claquement de doigt. Comme si la moindre blessure venait de se refermé. Une seule s'ouvrit, son coeur se craqua, tomba en débris à l'intérieur d'elle quand Leelee décida finalement de relever ses iris verrons vers l'homme. Doucement, détaillant ses souliers, son vêtements , son haut, ses mains, son cou, son menton, ses lèvres, son nez, son oeil, ses cheveux. Ces éléments étaient décrits en ordre du moins important, le plus banal à une déchirure du passé. Elle ne connait qu'une personne à la chevelure de feu et aux regards de cristaux. Ses sourcils se froncèrent et un hoquet s'échappa de ses lèvres décollées. Une vague sentiment se frappa en même temps en elle son corps l'obligea de se relever. Qu'est-ce qui se passait ? Elle ne comprenait rien. Un clone ! Il n'y a que ça !

    " Mathias ? "

    Ses pas s'approchèrent alors que toutes les moindres blessures de son corps semblaient la faire souffrir plus que jamais. Les mètres qui les séparaient s'envolèrent. À première vue. Car une grande distance du coeur les séparait encore. Pour être certaine et surtout sans gêne, elle tendit une main vers l'une des siennes, l'agrippa en la salissant de son sang et de la suie. Son autre main redressa vivement l'une des manches qui recouvrait son bras. Elle fit la même chose pour le deuxième. Katheleen se rappelle l'avoir vu partir avec ces dessins sur les bras. Plus aucun contact. Sa gorge se noua, son coeur se serra. Ses yeux ne semblait plus savoir à quoi se retenir et prise d'une vague de panique et de mépris, elle vient marteler le torse de l'homme de ses deux poings. Bien sûr, pas très fortement. Elle en était incapable..Incapable de lui faire mal. Malgré qu'elle désirait le voir souffrir après le grand vide qu'il avait créé dans son esprits. Elle vient le traiter de quelques noms, continuant les coups.

8< - - - - - - - - - - - - - - - - -
J'ai fait ça pour toi, pour te comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Mathias Hurlenfer

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 05/01/2011
Localisation : à l'hopital ou au bar...

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Sam 8 Jan - 5:01

Durant les secondes pendant les quelles la jeune femmes l'observa, il craint qu'elle ne le reconnaisse pas, chose en somme tout à fait normale puisque ses cheveux était plus long qu'avant, qu'il portait des vêtements peut-être plus sombre, mais ce qui changeait vraiment de son apparence d'autrefois restait ce cache œil plaquer contre son visage. Bien qu'il eu trouver ça normal, si sa petite sœur n'avait pas reconnu la seule personne à s'être vraiment intéresser à elle, il en aurait été profondément blesser. Un sourire étira ses lèvres lorsqu'elle prononça son nom et qu'elle s'approcha de lui. En ce souvenant un peu de son comportement général, il aurait imaginer qu'elle fasse preuve d'ignorance vis à vis de lui, mais il sentis les petits poings de Katthe lui marteler le torse. Il la laissa faire quelques secondes avant de passer ses bras autour d'elle pour la ramener contre lui. Un de ses bras la serrait contre son torse alors que son autre bras c'était mit autour de sa nuque pour qu'il puisse lui caresser les cheveux alors que son sourire s'agrandissait en ce rendant compte que tout cela était vrai. Depuis quand rêvait-il de retrouver sa sœur ? Depuis combien de temps voulait-il la retirer à cette famille irresponsable qu'était son père et sa mère pour la garder prêt de lui, s'assurer qu'elle aille bien jours après jours et veiller sur la seule qu'il avait toujours considérer comme sa famille. Il lui mit le visage en face du sien et posant ses mains sur ses jours pour la faire le regarder

« Ma petite Katthe... Je suis si content de te retrouver... Si tu savais comme tu m'as manquer...

Après l'avoir regarder il ne put s'empêcher de poser quelques baiser sur ses joues, sur son front avant de la serrer de nouveau contre lui alors que quelques larmes perlèrent le long de ses joues pour venir s'écraser contre la peau de la jeune femme qu'il serrait tendrement contre lui. C'est après quelques minutes qu'il la lâcha et lui souris avant de la regarder de haut en bas, son visage ce crispa de surprise, non pas pour la saleté, ni pour sa coupe de cheveux pour le moins douteuse, mais pour deux chose... Les diverse blessures qu'elle avait sur le corps et le peu de vêtements qu'elle portait... Mathias passa un doigts sur la plaie de sa joues et essuya les quelques gouttes de sang qui coulaient de sa joue avant d'ôter sa veste, de passer derrière elle, de lui faire enfilé le premier bras, puis le second avant de repasser devant pour la refermer. Avec un petit sourire il ce pencha et posa un baiser sur son front avant de la serrer contre lui une troisième fois.

« Je suis là maintenant, tu n'es plus seule... Je te promets que je veillerais sur toi...

S'il le lui promettais aujourd'hui, c'est parce que durant tout ce temps il n'avait pas pus le faire, et que maintenant le résultat de ses disputes incessante était devant ses yeux... Même s'il l'avait enfin retrouver et qu'il en était particulièrement heureux, il n'en restait pas moins qu'elle avait passer un certain temps dans la rue... A nouveau, il la lâcha et lui prit la main en l'entrainant avec lui

«Viens... On rentre... tu dois être morte de faim... »
Revenir en haut Aller en bas
Katheleen Ikeda

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Sam 8 Jan - 5:56

    Lorsqu'elle sentit ses bras, plus longs et plus fort que son passé, venir l'enlacer, ses poings s'arrêtèrent lentement de frapper. Ses doigts relâchèrent ses paumes de mains meurtris avant qu'ils ne se retiennent au haut de son frère. Elle pressait tellement du haut de ses doigts contre le tissu que le reste de ceux-ci se redressèrent en formant un triangle, sa paume restant bien appuyé contre son torse. Sa tête se laissa lourdement retombée contre cette surface dure mais pourtant bien vivante. Ses yeux ne se fermaient pas, restant écarquillé. Elle n'en revenait tout simplement pas. La ville était si grande..Il y avait tant de rue, tant de place à marché.. Et ils durent se retrouver face à face. C'était impossible. Finalement, ses paupières cachèrent ses iris un petit moment, se disant qu'elle était entrain de dormir de nouveau entre ses boites. Encore et encore, le mot impossible se murmurait entre ses deux oreilles. Elle le murmurait. Ses lèvres remuant tout doucement. Même lorsqu'il lui redressa la tête pour la regarder droit dans les yeux, ses lèvres continuèrent de dessiner les syllabes du mot sans qu'aucun son ne parvient à sortir. Katheleen baissa ses yeux vers les lèvres du garçon qui semblait bouger, sans qu'elle n'en comprenne un seul mot. Elle se brouillait elle-même ses pensés. Jusqu'à ce que tout s'arrête. Le fil venait d'éclaté. Elle venait de comprendre. C'était lui et que lui. Lui seul. L'oeil auquel la blessure avait été infligé à sa joue voisine se ferma faiblement au contact de ses lèvres piquante d'alcool. Elle n'en dit aucun mot. À quoi bon ? Son faible corps était de nouveau serré contre le contraire anatomique de Mathias.

    LeeLee ne comprit rien aux gouttes chaudes et salé coulant contre sa peau. Ce n'était pas les siennes. La seule fois qu'elle avait vraiment pleuré c'était lors du départ de son frère après avoir compris ce qui s'était passé. Mais la, personne ne partait, non ? Tous les deux étaient là, l'un contre l'autre. Ses mains avaient même changé de place pour s'agripper dans son dos et coller sa joue non-endolori contre le tissu qui recouvrait la peau du sexe fort [ l'homme ]. Il était sa colonne pour le moment. Ses étreintes étaient la seule chose lui permettant de rester debout. C'était pourquoi lorsqu'il la relâcha, ses jambes eurent une faiblesse, flanche même. Or, elle se retient à l'épaule de Math' pour garder de sa force. C'était des choses qu'elle se faisait croire. Katheleen se laissa faire quand il l'aida à enfiler sa veste. Elle repensait à lorsque la pluie venait de se terminé, très jeune. Qu'elle devait mettre ses bottes de pluie ainsi que son manteau imperméable et que lui, était là pour l'aider à l'attacher et à ne pas que ses bras reste coincé d'une manière insolite dans les manches. La jeune femme sourit très discrètement et très rapidement avant de regarder les manches de la veste et se dire que ça ne ressemblait à rien au manteau passé. Elle tourna la tête, cherchant l'arc-en-ciel du regard..Même si ça n'avait aucun regard. Puis, sentit sa main se faire tirer. Les deux pieds sur terre, elle réagit finalement.

    " Non ! Non .. Mathias..Mathias.. "

    Elle répetait ses mots involontairement. Une simple manie prise avec le temps pour bien se faire comprendre. Elle tirait son bras de son côté avant de le faire relâcher brutalement et de s'étaler au sol par sa propre faute. Tombé sur les fesses, elle ne prit pas de temps à se redresse. Tantôt à quatre pattes, puis sur deux. Ses pas la reculèrent de plus en plus avant de s'arrêter à une longueur équivalente à deux bras tendus. Elle secouait la tête en continuant de répéter les mêmes mots puis releva un nouveau regard paniqué vers son frère. Ses dents se mordirent la lèvre inférieur de rage, puis se les lécha avant de porter les deux mains au dessus de sa tête. Sur le coup, malgré qu'elle semblait jeune de mental par la faute de son problème psychologique , elle déclara des propos trop intelligent, dit d'une manière quelque peu enfantine.

    " Toi..Toi ! Tu m'as laissé. Là-bas. Tu m'as laissé quand je t'ai défendu..Mais tu avais le dos tourné. Tu m'as laissé te détesté, te renié.. Tu m'as laissé te comprendre. Tu m'as laissé partir puis revenir et ne plus avoir de maison. Tout ça parce que tu es parti et tu m'as laissé. Mathias. Tu ne me.. Je ne.. "

    Katheleen serra ses cheveux dans ses mains sur le dessus de sa tête. Elle ne savait plus quoi dire. Tout s'alignait dans sa tête, mais pas dans sa bouche. Poussant un cri de désespoir, elle se laissa retomber au sol lourdement en ramenant ses jambes contre elle. Son nouveau groupe de mot était tu m'as laissé..alors que des larmes venaient couler contre ses joues endoloris. La jeune femme tenta de retirer la veste du mieux qu'elle pouvait, mais beaucoup trop emporté par ses sentiments, elle en était incapable. Tirant sur la veste, puis sous la frustration laissa ses deux mains retomber contre l'asphalte avant de porter ses poings fermés à ses yeux et les frotter durement. Kathe laissa retomber dans un dernier soupire le prénom de son frère.

8< - - - - - - - - - - - - - - - - -
J'ai fait ça pour toi, pour te comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Mathias Hurlenfer

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 05/01/2011
Localisation : à l'hopital ou au bar...

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Sam 8 Jan - 6:21

Mathias ne comprit rien de ce qui ce passa à la suite, s'il était content de la retrouver ce n'était visiblement pas partager, Katthe semblait ne pas vouloir retrouver le frère qu'elle avait perdu il y avait de cela tant d'années. Il l'écouta lui lancer à la figure tout ce pourquoi il s'en voulait, tout ce qui l'empêchait le soir de fermer les yeux sans s'inquiéter... Chaque minutes, chaque secondes depuis le jours où il était partit, il ne pensait qu'à une chose, récupérer sa chère petite sœur... Il la regarda tomber au sol et ce mettre à pleurer... Même si l'envie de sourire car elle ressemblait étrangement à la petite fille qu'elle avait été bien des années avant, ce sourire ne vint pas, restant bloquer dans une dimension inconnue. Le grand roux s'avança vers elle d'un pas lent et s'agenouilla face à elle avant de la faire le regarder. Il savait qu'elle ne l'écouterait qu'à moitié, mais Mathias espérait de tout cœur qu'elle parviendrait à retenir ses paroles.

" Katthe... Je sais que je t'ai laisser toute seule quand je suis partit... Et crois moi, je l'ai regretter aussitôt, mais je ne supportais plus ces disputes incessantes avec ton père... Je savais qu'à chaque fois tu étais juste à côté de nous quand ça explosait... C'est la seule raison pour la quelle je me suis en aller... Je te le jure... s'esperais que la situation à la maison s'arrangerait, et que tu pourrais vivre au sein d'une famille normale... Sans élément perturbateur... Si j'avais imaginer une seule seconde que mon départ te causerais tant de soucis et de peine, tu sais très bien que je ne serais pas partie... "

Il tenta un sourire mais rien ne vint alors que la pluie ce remit à tomber avec force sur le sol. Alors que les passant ce pressaient pour ne pas prendre l'eau, lui resta immobile face à elle avant de passer ses bras sous les siens pour l'attirer contre lui avec tendresse.

" Tu es ma petite sœur... La seule famille que je n'ai jamais eu... Comment aurais-je pus vouloir te faire du mal, alors que tu es la seule personne en ce monde à qui je porte des sentiments ? Après l'accident, j'ai essayer de te retrouver... J'ai été au commissariat pour poster des avis de recherches, j'ai visiter plusieurs orphelinats en espérant te trouver, mais rien... Pas de trace nul part... J'ai même finalement cru que je ne retrouverais jamais, et que je ne pourrais plus jamais te serrer contre moi et te dire à quel point tu es importante pour moi... "

Chacune de ses phrases transpiraient la sincérité, oui, si la vie lui avait appris que le mensonge était utile, avec elle il n'en voyait pas d'utilité... Alors qu'il la regarda des les yeux il lui caressa les cheveux et dégagea le visage de sa petite sœur pour venir poser un baiser sur son front. De nouveau des larmes coulaient le long de ses joues alors qu'ils serraient ses bras autour d'elle pour la garder prêt de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Katheleen Ikeda

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Lun 10 Jan - 4:55

    Plus ses yeux brulaient, plus elle décidait des les frotter. Ses joues se plaquèrent rouge, ses griffures la faisait souffrir, son piercing tentait à vouloir partir. Les larmes ne cessèrent de rendre sa peau luisante. Des larmes salis par la vie, par ses mains. Elle avait affreusement besoin d'une douche.. de soin..de manger.. de tendresse. Tout lui manquait. Elle avait besoin de son frère ! C'était un besoin vital. Ses mains se dégagèrent lentement de son visage, rajeunit par les larmes et elle porta un regarde plus pétillant que jamais de vie dans celui de son frère. Il semblait vide. Une coquille vide. Que s'était-il passé ? Qu'avait-elle fait de mauvais ? Jamais ne pensera t-elle que des mots peuvent tant blessé. Elle n'a vu que des coups qui pouvaient la rendre ainsi dans un état second. Elle absorbait chacun de ses mots, sans vraiment les placer dans le bon ordre. Elle tentait de comprendre, du mieux qu'elle pouvait. Même la pluie qui venait s'abattre sur leur corps ne le fit aucunement changé de route. Ses pensés étaient focalisé sur tout ce que pouvait dire le garçon. Elle n'entendait ni le bruit de la pluie et ne sentait même pas le contact contre sa peau. Katheleen redressa les bras en sentant ceux de l'homme passé sous les siens et elle les laissa retomber dans son dos. Cela prit un moment avant qu'elle ne vienne serrer les épaules de son frère en venant niché son visage dans son cou.

    " Grand frère..tu me sers contre toi..Et tu me le dis à quel point tu tiens à moi. Je le comprends, oui je le comprends grand-frère. Je n'aurais jamais imaginé comprendre de tel mot si vite..Mais j'ai réussi. Grand-frère.. Je suis contente de te retrouver.. Et maintenant que je t'ai là, contre mon corps..Plus jamais je n'imaginerais ma vie sans ta compagnie. Non, jamais. Tu es rendu mon seul moyen de vivre. Ne nous décevons pas. "

    Toute ces idées, l'une après l'autre..Elle n'y comprenait rien. Alors que finalement, elle entendit le bruit de l'eau, puis celui des goutes contre le sol. Elle ferma les yeux en prenant toute sa force pour serrer Mathias contre elle. Jamais plus elle le laissera partir comme elle l'a fait quelques années plus tôt. Jamais plus.. Quelque chose reformait lentement son corps et elle se sentait bien. Le vide se remplissait lentement à chaque mèche cuivre de son frère qu'elle touchait, alors qu'elle glissait lentement ses doigts dans la chevelure trempée. Finalement, elle le dégagea tout doucement de son corps pour le regarder. Lui offre un sourire avant de rabattre la capuche de la veste de son frère contre sa tête, comme si elle craignait d'être encore plus trempé qu'elle ne l'était déjà. Posant ses deux mains contre le tissu, elle leva ses yeux verrons sur le visage du garçon et dit avec sincérité et questionnement.

    " Tu m'as manqué...Mathias. Tu me ramène à la maison.. J'ai besoin de toi désormais. "

    Elle se relevait lentement et agrippa un bras de son frère pour le tirer vers elle et tenter de le redresser. Elle l'aidait. C'était le peu qu'elle pouvait faire. Et même lorsqu'il était retourné sur deux pieds, elle continuait de tenir le bras, bien installé contre sa poitrine. Elle ne voulait plus le relâché..

8< - - - - - - - - - - - - - - - - -
J'ai fait ça pour toi, pour te comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Mathias Hurlenfer

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 05/01/2011
Localisation : à l'hopital ou au bar...

MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   Lun 10 Jan - 14:35

Mathias ne put réprimer le sourire qui étira ses lèvres alors qu'il vint la serrer encore plus fort contre lui, lui caressant l'arrière de la tête avec douceur et tendresse. Enfin il retrouvait la petite sœur qu'il avait perdu bien des années au par avant, et avec plaisir il la laissa prendre son bras contre alors qu'il posa sa main libre sur sa tête

« Oui petite soeur... On rentre à la maison... »

Après cette courte phrase le jeune homme à la chevelure de braise entraina la jeune femme dans les rues, marchant lentement avant de ce rendre enfin compte que Katt ne portait pas de chaussures, et avec une rapidité incroyable il s'arrêta, passa un bras derrière son dos, un derrière ses genoux et la souleva sans peine avant de reprendre le chemin pour la mener chez eux...

(suite ici: http://hazumu-no-gakuen.forumactif.com/t942-la-chaleur-d-un-foyer-et-la-douceur-d-une-famille-pv-katheleen-ikeda#11168)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai besoin d'aide, mais je ne le vous dirai pas. [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je n'ai pas besoin d'aide... Ok, peut-être juste un peu... [pv Saros]
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Besoin d'aide pour choisir une base!
» Besoin d'aide pour achat slack polyvalente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville. :: Les ruelles-
Sauter vers: